Un peu d'histoire...

Une légende parmi d'autres

En forêt de Compiègne, sur le Mont Saint-Mard, se découvre la Pierre-Torniche

 

Près du carrefour des Carrières, à mi-pente, en direction de Rethondes, un gros bloc de pierre allongé semble attendre quelqu'un. Cette pierre, appelée la Pierre-Torniche, aurait selon Louis Grave "vingt sept mètres de pourtour, sept mètres d'élévation et près de cinq mètres d'épaisseur".

Sous Napoléon III, vers 1865, on trouva sous celle-ci 18 squelettes avec un matériel d'outils en silex datant de 2000 Av. J.C. 

Une légende dit que pendant la nuit de Noël, on peut voir cette pierre tourner sur elle-même avec des personnages fantastiques qui l'accompagnent, d'où son nom de Pierre-Torniche, qui tourne. Mais, quel intrépide aurait eu le courage d'aller voir cette pierre et ces gens danser ?

A consulter pour plus d'informations :

- Notice Archéologique sur le Département de l'Oise (1856) P.19-20, Louis Graves

- En Forêt de Compiègne et de Laigue (1982) P. 65-66, François Callais

- A la découverte des Forêts de Compiègne, de Laigue et d'Ourscamp (1998) P.57; François Callais

Un mode de chasse révolu, les Tirés

Télécharger
Les tirés.pdf
Document Adobe Acrobat 276.5 KB

Le Veilleur du Mont Saint-Mard

 (Photos MichelJustin)

Perché sur la colline, face au village de Rethondes, ce magnifique résineux de plus de 30 mètres surveille la forêt de Compiègne et semble veiller sur la vallée de l'Aisne. Agé de 160 ans environ, le fût de cet arbre remarquable est un authentique pin Laricio de Corse, greffé sur le pied d'un pin sylvestre. En 2007, lors d'une importante coupe de bois, il est épargné par le marteau forestier et se trouve ainsi dégagé.

Dans son livre "La vie intime de la forêt de Compiègne" Roger Georget, forestier de terrain, nous confie : "Si vous passez par-là, allez le voir. Il en vaut la peine et qui sait, loin de tout bruit et de toute présence, vous pourrez éventuellement lui confier un secret, un message, un souhait. Attendez quelques instants... la réponse est peut-être dans le vent".