Conférences et sorties

C'est sous un soleil radieux que le 4 mai, en compagnie de Nicolas Bilot, historien/archéologue, en déambulant dans le parc du château de Raray, 65 personnes ont découvert la richesse et la beauté du lieu et son histoire. Monument déjà célèbre pour avoir accueilli le tournage du film de Jean Cocteau "La Belle et la Bête", le château de Raray est un magnifique exemple de l'architecture classique française. Classé Monument Historique en 1924, il borde à la fois la forêt et le petit village de Raray qui a gardé tout le charme typique des villages du Valois. Merci à Monsieur Jean-Marc de la Bédoyère de nous avoir permis d'admirer une des pièces du château.

 

Le 14 avril, Victor Veegaert, technicien au sein du Syndicat d'Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin de l'Automne (SAGEBA) nous accueillait à Fresnoy-la-Rivière pour une promenade commentée sur le thème "Entretien et restauration des zones humides en bordure de l'Automne".

Sur les coteaux, la forêt a remplacé les pâtures qui avaient elles-mêmes pris la place de la vigne. Aujourd'hui, des actions de protection des milieux nécessitent de faire revenir des ovins pour éviter l'embroussaillement et maintenir la richesse des sols calcaires qui abritent entre autres de nombreuses espèces d'orchidées. L'implantation assez massive de peupliers s'étant faite au détriment des tourbières et de leur flore, des démarches sont entreprises pour rétablir ces zones humides.

 

 

 

Le 30 mars 2018, Bertrand Wimmers, directeur de l'Agence régionale ONF Picardie, est intervenu sur le thème "La pression du climat sur la forêt".

Après un rapide balayage des massifs forestiers de l'Oise et de l'Aisne, il a illustré quelques phénomènes à l'oeuvre dans les écosystèmes forestiers, les évolutions et les anticipations possibles pour la prise en compte de la dérive climatique et la limitation des risques par les gestionnaires forestiers.

Le 23 février 2018, une assemblée très nombreuse pour la conférence sur "Le renard". Henry de Lestanville, à l'éclairage d'études scientifiques, a tenté de démystifier cet animal présenté comme une créature solitaire, rusée, trompeuse, voleuse. Ce naturaliste de terrain nous a fait partager ses observations et mieux connaître la place du renard dans notre écosystème.

 

Dimanche 22 octobre 2017, malgré le temps maussade, les amateurs de champignons sont venus très nombreux pour suivre et écouter Philippe Clowez, mycologue, nous parler de sa passion et répondre aux questions des participants. Les paniers n'ont malheureusement pas été remplis, sauf pour le plaisir des yeux... 

Cette sortie était la dernière de l'année, en attendant le programme 2018 en préparation.

 

"Les lieux mystérieux de la forêt de Compiègne, approche mythologique", tel était le thème de la conférence du 6 octobre 2017, animée par Jean-Marc Belot, passionné de mythes et légendes.

"Ces récits transmis au fil des siècles, par oral ou par écrit, décrivent une forêt à la fois poétique et mystérieuse où les Celtes célèbrent d'étranges rites païens, où les peuplades nomades des temps anciens commencent à se sédentariser et à édifier des monolithes, des temples, des puits et à tracer les premiers chemins à travers la forêt, lieu de nombreuses peurs ancestrales ....  Au sud de cette route se trouve encore aujourd'hui le plus vieux chêne sessile d'Europe, dit Chêne de saint Jean, contemporain de Saint Louis (XIIIe siècle). C'est le centre mythique de la forêt et chacun peut, en le contemplant depuis des siècles se laisser transporter dans les mythes et légendes de la forêt de Compiègne" (photo et extraits de l'article de Bernard Debargue, paru dans le Courrier Picard du 8/10/2017).

Retrouvez cette conférence sur le site de Jean-Marc Belot :

https://uni-megalithes.org/2017/10/06/conference-mythologique-le-6-octobre-2017-les-lieux-mysterieux-de-la-foret-de-compiegne-approche-mythologique/

 Pour en savoir plus sur les mégalithes : http://uni-megalithes.org 

 

 

 

Ce samedi 23 septembre 2017, la vingtaine d'adhérents de la SPFC a écouté avec beaucoup d'attention la présentation de Thomas Vandome sur son activité : la fabrication de la bière artisanale Saint-Rieul.

Créée en 1998 St Rieul est née d'une passion pour les bières spéciales et la volonté de travailler sur une production artisanale et régionale, complètement disparue dans notre département.

Choix des céréales maltées, des houblons, des épices et toute la chaîne de brassage, filtrage, refroidissement, fermentation et embouteillage nous ont été révélés, sauf... les petits secrets qui donnent son "caractère"  à la bière de Trumilly.

Une dégustation conviviale a clôturé cette visite qui nous a fait découvrir un secteur d'activité en plein essor. Un grand merci à notre hôte pour ce partage de connaissances.

 

Samedi 22 juillet 2017 nous avions rendez-vous avec Guy Launay, président de l'association Roches et Carrières, à Eméville sur le site du Puits à Daubin®

Dans un environnement forestier, oasis de biodiversité, nous avons partagé la passion de Guy pour la réédification et mise en valeur de ce site carrier qui possède un treuil à manège® jadis mu par trois chevaux, le second et dernier exemplaire dans les carrières de France. Nous avons découvert la spectaculaire extraction à la lance, le sommet technique de l'extraction manuelle souterraine de la pierre tendre avec parfois des blocs de 15 tonnes, et la dure vie des carriers dans ce royaume du muscle....

Merci à Guy Launay pour son accueil, mais aussi pour son travail : recueil de témoignages des derniers carriers virtuoses de l'extraction à la lance, préservation de leur histoire, de leurs connaissances et de leurs souvenirs heureux ou malheureux.

 

 

Ce samedi 17 juin 2017, notre promenade en forêt d'Ourscamp en compagnie de Didier Varenne fut un succès. Sous un soleil radieux, la journée a commencé par le parc de l'abbaye d'Ourscamp avec la visite de la chapelle magnifiquement restaurée. Départ en forêt pour voir une belle plantation de chêne réalisée en 1970, puis petit circuit pour comprendre l'intérêt pour une forêt de se protéger des constructions qui peuvent l'étouffer en lisières. Au passage une belle vue sur les tours de la cathédrale de Noyon. Sympathique pique-nique au carrefour des Cloyes, à l'ombre des résineux, avant de terminer par l'église de Caisne et le Prieuré de Bellefontaine.

Un grand merci à Didier, notre guide.

 

 

Samedi 13 mai 2017, la météo était favorable pour la vingtaine de personnes venues au rendez-vous, à Cuise la Motte, pour une sortie sur le thème du hêtre. En compagnie de Jean-Marc Péneau, expert forestier, nous avons parcouru plusieurs parcelles dans le bois de la Chesnoye, d'une superficie de 295 ha, pour voir ce que le forestier met en place, ce que la nature donne actuellement, et ce que nous devons imaginer et mettre en oeuvre pour qu'il y ait encore du hêtre d'ici 2100.

Ci-après, un résumé des propos de Jean-Marc Péneau, qui a su captiver l'intérêt de tous, et que nous remercions chaleureusement pour son intervention.

Télécharger
Le Bois de la Chesnoye.pdf
Document Adobe Acrobat 801.4 KB

Vendredi 17 février 2017 à Compiègne, Madame Virginie Boyaval nous a fait partager sa passion pour le blaireau.

Présent sur presque tout le territoire français, il est rare d'observer cet animal dans la nature car il ne sort de son gîte qu'à la tombée de la nuit. De jour, c'est la découverte d'une entrée de terrier, abritée sous un arbre ou dans une haie, qui suggère sa présence. Cette vie nocturne et souterraine a valu au blaireau une mauvaise réputation, colportée au fil des siècles, qui lui a longtemps causé du tort. Il a été considéré, avec les autres "puants", comme une espèce qu'il fallait détruire à tout prix.

De nombreuses actions sont menées depuis plus de 12 ans par Virginie Boyaval, éthologue et fondatrice de l'association MELES, pour essayer de cohabiter avec ce mustélidé et le préserver ( www.meles.fr ).

 

 Vendredi 20 janvier, première conférence de l'année 2017 sur le thème "Sylviculture et Histoire en Retz". Une trentaine de personnes se sont retrouvées dans la salle 4 de la mairie de Compiègne pour écouter avec attention l'exposé de Monsieur Jérôme Jaminon, responsable de l'Unité Territoriale ONF de Villers-Cotterêts.

Ci-après un résumé de cette soirée, avec un document de l'ONF retraçant le passé de cette forêt lié à l'histoire de France, sa gestion, la préservation durable des habitats et des espèces et les attentes sociales.

Télécharger
La Forêt de Retz.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

 

Le dimanche 16 octobre 2016, malgré l'annulation de notre traditionnelle "sortie champignons", une dizaine de personnes  étaient au rendez-vous, carrefour du Puits d'Orléans, pour une balade conviviale en forêt de Laigue. En l'absence de notre mycologue confirmé, Philippe Clowez, nous nous sommes contentés de ramasser cèpes et coulemelles ; les paniers étaient tout de même bien remplis !

Télécharger
Champignons 10.16.ppsx
Présentation Microsoft Power Point 1.5 MB

Sortie Ornitho du 9 octobre 2016. Cette sortie à Brassoir, la deuxième du genre, était une occasion pour observer les oiseaux en migration à cet endroit renommé situé entre les deux forêts de Compiègne et Retz. Une vingtaine de nos adhérents ont participé à cette sortie animée par Thierry Decouttere, ornithologue à la LPO. De nombreux oiseaux ont été observés :

- Migration rampantes (par escales) : pipits, alouettes des champs, bergeronnettes grises... Ces passereaux refont des réserves de graisse le long de leur chemin de migration et ils peuvent ainsi doubler ou tripler leur poids à chaque escale. Les passereaux migraient en général avec une plus forte intensité en présence d'un vent arrière.

- Migration en formation : le vol en V de nombreux oiseaux tels les cormorans ou les vanneaux observés ce jour-là. Dans ce genre de vols, les oiseaux échangent en permanence leurs positions afin que l'oiseau de tête ne soit pas toujours le même.

Nous avons eu la chance d'observer un milan royal profitant du réchauffement de cette matinée et des courants thermiques ascendants pour s'élever d'une manière magistrale. En vol plané, la vitesse de migration augmente avec la taille de l'organisme et le coût énergétique est beaucoup plus faible que pour un vol battu.

Merci à Thierry pour ses explications et sa disponibilité, à Liliane et Michèle pour le café et les gâteaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 22 septembre 2016, à Gournay sur Aronde, visite d'un bois privé.

L'histoire de ce bois... 1987, semis de chênes sur des terres agricoles de très bonne catégorie. Lutte acharnée pour combattre les différents nuisibles (corbeaux, mulots, chevreuils, lapins...) ainsi que la végétation herbacée les premières années, puis les bois blancs et les lianes.

Sans toutes ces interventions, sans l'enclos contre les chevreuils et sans le cloisonnement de la parcelle, il n'y aurait aujourd'hui AUCUN chêne...

Un bel effort accompli pour un beau résultat 30 ans plus tard ! Les chênes font environ 22 à 25 m de hauteur. 

 

 

Pour résumer la sortie du 26 août 2016, le message d'un participant :

Nous avons apprécié la sortie de ce vendredi 26 août au château de Chantilly.

M. Basset a été un hôte tout à fait remarquable dans la diversité et la richesse des thèmes développés. La clarté de ses propos nous ont fait découvrir l'envers du décors d'un regard d'expert et de passionné. La technicité, les difficultés rencontrées les perspectives et souhaits à long terme... une prestation de trois heures tout-à-fait captivante et très instructive.

En conclusion, un exposé très complet sur le passé, l'histoire, le présent et le futur du parc. Nous n'avons plus qu'une attente... la prochaine sortie de la SPFC à Chantilly pour poursuivre notre découverte avec le Petit hameau, les restaurations des sous-bois, l'installation des ruches à miel...

 

Merci à Jean-Claude Oeillard pour son témoignage et ses photos.

 

 

 

 

Samedi 9 juillet 2016, une vingtaine de personnes étaient présentes aux Carrières de Montigny à Machemont pour une visite du site, sous la conduite de Mathieu.

Intarissable et captivant l'attention de tous, notre guide nous a fait découvrir, pendant plus de deux heures, les galeries souterraines, les habitats troglodytes, tout en évoquant la présence des soldats durant la guerre 14-18. De cette période subsiste des sculptures, des inscriptions qui en font un lieu de mémoire.

Après un pique-nique convivial, c'est Hugues de Grandmaison qui nous a fait partager sa passion pour les arbres, en compagnie des membres de l'association qui gère le site "La Machemontoise".

 

 

Dimanche 26 juin 2016, randonnée en Forêt de Retz

 

La SPFC s’était jointe, ce dimanche 26 juin, aux randonneurs de l’A.FO.RETZ pour une promenade de découvertes dans l'humidité ambiante de cette journée. Une vingtaine de participants se sont donc retrouvés non loin de la mairie de Retheuil. Après  les présentations des organisateurs : Guy Duronsoy (vice-président), Sylviane Vaillant (documentaliste) et Jean-Christophe Prévot (notre guide infatigable), nous avalons la première côte, la zone de culture, et nous voici en forêt.

Par des chemins "graissés" par la pluie, nous cheminons sous une jeune hêtraie issue de plantation d'environ trente ans, dense et fermée, sous peu de lumière, au droit de la pente ou à flanc de coteau, suivant notre ex-forestier sur des sentes connues de lui seul. Un arrêt à une première source, puis une seconde en meilleur état de conservation, avant de rejoindre, à travers le sous-bois par un cheminement d'exploitation, la route du Faîte et la Maison Forestière du Bois Hariez (lieu de naissance de la mère de notre guide), havre de paix exclusivement réservé aux chauves-souris, accessoirement aux randonneurs de l'A.FO.RETZ.

Nous déposons nos sacs avant de poursuivre, bien allégés, nos découvertes forestières. Notre promenade nous conduit jusqu’au lieu du "crash" malheureux du pilote d'aviation de la célèbre escadrille " Les Cigognes ", Bernard de Girval. Une stèle a été dressée en sa mémoire (paix à ce valeureux pilote, mort pour la France), cachée dans les taillis trop épais.
De ce point malheureux de l'histoire, nous voici très vite dans un secteur bien connu de Jean-Christophe, au lieu-dit la M.F de Cabaret, de nos jours en ruine. Nous nous attardons autour du puits où Mme Sylviane Vaillant nous présente plans et documents concernant la structure des bâtiments existant  à cette époque, dans l’isolement le plus total, perdus au fond des bois. Vie rude, en autarcie.... Curiosité en chemin, " le hêtre à bosse", appellation "amicale" et visuel spectaculaire d'un important chancre, sorte de cancer fibreux englobé par une production importante de cellulose, en réaction de l'arbre à la maladie (extrapolation personnelle), et l'odeur invariable du satyre puant. 

Pour le retour à la M.F. du Bois Hariez, nous empruntons l'ancienne voie de chemin de fer enjambée par de très beaux ponts de pierres de taille, au niveau des laies, mais malheureusement et de toute évidence sans aucun entretien. Elle desservait, au temps de leurs splendeurs touristiques, Villers-Cotterêts, Pierrefonds, Compiègne.  Nous rejoignons ensuite le carrefour du Bois Hariez puis, par la Laie du Bois Hariez, la M.F du même nom, rattrapés par la pluie au moment de déjeuner. 
La pluie redoublant, notre semi-randonnée s'achèvera par un retour, en voiture, sur Retheuil grâce à notre très aimable secrétaire SPFC, Liliane. Le soleil étant cependant revenu, le reste du groupe terminera le parcours prévu pour regagner Retheuil.

Un grand merci aux organisateurs pour cette belle randonnée.                                                                                            Michel Justin

 

 

Une trentaine de personnes étaient venues au rendez-vous, ce 30 avril 2016, pour s'informer sur "Les enclos de reboisement", sous la conduite de l'ONF. Voir ci-après le compte rendu.

Télécharger
Sortie 30.04.16.docx
Document Microsoft Word 521.4 KB

 

Jeudi 21 avril 2016, 25 membres de la SPFC se sont retrouvés pour une visite de l'entreprise Sylvabois à Tavaux-et-Pontsericourt, au nord de Laon. Merci à Laurent Denormandie d'avoir su nous montrer, très simplement, la diversité des opérations de transformation des bois traités dans cette scierie, principalement le chêne et l'acacia, mais aussi le frêne, le châtaignier, ... et les diverses utilisations et destinations de la production.

 

Samedi 2 avril 2016 la sortie forestière et ornithologique a connu un grand succès. 54 personnes étaient présentes pour suivre nos deux animateurs : Michel Leblanc, reponsable de l'UT ONF de Compiègne et William Mathot, ornithologue.

Au sud de la forêt de Compiègne, ce fut un plaisir de découvrir un important et méconnu réservoir de biodiversité : les Grands Monts et la Zone de Silence, attractifs avec la route Tournante, le trou Jacquot et le carrefour des Princesses. Au cours de la balade nous avons pu entendre le tambourinement du pic, le chant des grives, de la sittelle, des mésanges, des pouillots...

Cette promenade, d'environ 7 km, est à faire au départ du monument aux chars de Champlieu (commune d'Orrouy). Carte IGN 2511OT. Parcours : au carrefour d'Acaste prendre la cavée (GR) conduisant au carrefour de Champlieu, prendre la grande allée à droite qui monte au carrefour des Princesses, continuer par la première allée à droite menant au carrefour Callisto. Prendre ensuite à droite le GR qui ramène au carrefour d'Acaste par un chemin en surplomb.

 

Le samedi 19 mars 2016 à Morcourt (à quelques kilomètres au nord de Crépy-en-Valois), 36 personnes ont écouté avec beaucoup d'intérêt, et ce malgré le froid, les commentaires de notre guide Daniel Gibert.

Nous lui adressons nos plus vifs remerciements.